mercredi 5 septembre 2018

Forêt de Venelles

Chaque bois de pins est comme un sanatorium naturel, aussi un salon de musique… une chambre, une vaste cathédrale de méditation (une cathédrale sans chaire, par bonheur) ouverte à tous les vents, mais par tant de portes que c’est comme si elles étaient fermées. Car ils y hésitent.
Ô respectables colonnes, mâts séniles !
Colonnes âgées, temples de la caducité.
Francis Ponge Le carnet du bois de pins (extrait)

Via ferrata Grande Fistoire



Bibemus story









lundi 6 août 2018

Être en été

Entre la Fontaine des Tuiles et les Gailles

 Le champ de Jeanne aux Gourdiflots
Les Gailles

mercredi 16 mai 2018

Inauguration du cloître du Prieuré de Sainte-Victoire

Christian Debanne, François Gilly, Philippe Charrin, maire de Vauvenargues
Notre stand à côté des Amis de Sainte-Victoire
Photos Florence Perrot

Salvetat sur Agoût mai 2018



vendredi 13 avril 2018

Économistes utilitaires, squelettes de maîtres d’école, commissaires du fait, incrédules élégants et blasés…

Économistes utilitaires, squelettes de maîtres d’école, commissaires du fait, incrédules élégants et blasés, vous tous qui fondez ou propagez de petites doctrines racornies à l’usage du populaire, vous savez bien que vous aurez toujours des pauvres à gouverner. Eh bien ! cultivez en eux autant que vous le pourrez, et pendant qu’il en est temps encore, les grâces de l’imagination et la douceur des affections naturelles, afin d’orner vos existences qui ont tant besoin d’ornement ; ou bien, quand viendra le jour de votre triomphe, lorsque le roman aura, grâce à vous, complètement disparu de leurs âmes et que la vie leur apparaîtra dans toute sa hideuse nudité, la réalité pourrait bien prendre la forme d’un loup dévorant.

Charles Dickens - Les temps difficiles.